Le nombre d’espèces regroupées sous le nom de Chevalier est important qu’il soit présents, nicheurs, rares ou occasionnels.

En France (F) 8 espèces sont présentes.

D’autres espèces rares ou occasionnelles sont :

Chevalier à pattes jaunes (Tringa flavipes), aussi appelé Petit Chevalier notamment au Canada

Chevalier bargette (Xenus cinereus)

Chevalier criard (Tringa melanoleuca), aussi appelé Grand Chevalier au Canada

Chevalier grivelé (Actitis macularius)

Chevalier semipalmé (Tringa semipalmata)

Chevalier solitaire (Tringa solitaria).

La biométrie permet de classer les Chevaliers en taille de 20 cms à 35 cms (du bec au bout de la queue), en envergure 19 cms à 58 cms,  entre les Bécasseaux et les Courlis.

Différenciation :

    • Si vous voyez du rouge / orangé sur les pattes ou sur le bec , 2 chevaliers sont concernés : Chevalier Arlequin ou Chevalier Gambette.

Le Chevalier Arlequin (F) aura des couleurs rouge vif en nuptial, à rouge foncé en hiver. Cette coloration au niveau du bec sera uniquement au niveau de la mandibule inférieure, la pointe est noire et trés légèrement incurvée.Le plumage surtout tête, cou, parties inférieures évolue du brun foncé – noir en nuptial, au gris clair terne en hivernal. Le Chevalier arlequin est légèrement plus gros que le gambette, les femelles des deux espèces étant plus grosses que les mâles.

Le Chevalier Gambette (F) aura des couleurs rouge-orange vif en nuptial, à rouge-orange terne en hiver. Son bec est rouge à la base des deux mandibules, la pointe est noire. Les variations du plumage du Chevalier gambette sont beaucoup moins marquées.

    • Bec Long épais et légèrement recourbé vers le haut : Trois Chevaliers peuvent correspondre à cette caractéristique:

Chevalier aboyeur présent et nicheur,
Chevalier criard et le Chevalier bargette rares ou occasionnels.

Le Chevalier criard a son bec est un peu moins incurvé que celui du Chevalier aboyeur, mais la différence à ce niveau est difficile à faire. Leur biométrie est aussi semblable. Il faut donc regarder du côté de la couleur des pattes : celle du Chevalier criard sont jaunes, alors que celles du Chevalier aboyeur sont verdâtres.

Le Chevalier bargette (F) a un bec vraiment recourbé vers le haut, et de couleur jaune-orangé à la base sur les deux mandibules. Ses pattes sont de couleur jaune-orangé et son plumage est à dominante marron, beige, plus prononcé que pour les deux autres chevaliers, que se soit en plumage nuptial, hivernal ou juvénile.

    • Bec long, droit et effilé : le Chevalier stagnatile est petit et plus svelte que le Chevalier aboyeur, ses pattes sont tout aussi grandes mais plus minces: tout ça fait de lui un oiseau fin et élégant.
      La photo ci-dessous vous montre le Chevalier stagnatile  dans la même attitude que le Chevalier aboyeur vu précédemment: vous pouvez voir les différences au niveau de son bec, plus fin et droit, ses pattes plus minces, la couleur de son plumage, brun beige plus soutenu.

    • Remontée blanche en virgule entre le poitrail et l’avant de l’aile : le Chevalier guignette (F) et le Chevalier grivelé plus petit et rare à occasionnel en Europe.

Détail : le hochement de la queue de haut en bas pour les deux et queue plus longue chez le guignette. Le chevalier grivelé à une queue qui ne dépasse pas les ailes et le poitrail est parsemé de petits points contrairement au guignette qui est tout blanc.

    • Larges bandes noires transversales sur la queue : le Chevalier Cul-Blanc (F) 

Bec assez long mais moins fin que le chevalier stagnatile, plumage et dessous des ailes le plus sombre de tous les chevaliers. Il a a un cercle oculaire bien visible, et une bande blanche partant du haut du bec et s’arrêtant au niveau de l’œil.

    • Dos et ailes brun tacheté de couleur crème et large bande au dessus de l’œil : identifie le Chevalier sylvain (F)

C’est le plus petit des chevaliers avec le guignette avec une bande blanche à l’avant de l’aile et des pattes plus longues que le guignette. De la queue à la base du cou les plumes sont avec une bordure crème. Il possède un sourcil blanc du haut du bec jusqu’à l’arrière de la tête.

    • Dos et ailes brun foncé et plumes avec bordure beige à ocre : Combattant varié (F) appelé aussi Chevalier Combattant.

Son plumage (couleur et dessin) ressemble assez à celui du Bécasseau tacheté.Toutefois, celui-ci est plus petit et surtout possède un poitrail très strié. Le dimorphisme sexuel de cet oiseau est assez prononcé, que se soit la taille: la femelle est plus petite que le mâle, que se soit le plumage suivant les périodes de l’année. Si vous avez la chance de voir un combattant mâle en plumage nuptial (au printemps), c’est une transformation spectaculaire: son cou est entouré d’une magnifique collerette avec de grandes plumes de couleur variée, blanche, noire, roux, ainsi que la présence de caroncules sur la face. En dehors de cette période nuptiale, toutes les plumes du dos sont brun-foncé entourées d’un liseré ocre-jaune, chamois, de façon continue, à la différence du Chevalier sylvain (F). Le bec est de couleur foncé, parfois très légèrement arqué, les pattes sont assez grandes et de couleur variant du jaune-verdâtre au rouge.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *