CONSCIENCE SUBTILE, DIEU CREATEUR et ÂME.

Conscience subtile s’écoulant comme un continuum de vie en vie. Mais la libération étant survenue, que devient ce courant de conscience au moment de la mort : Continue-t-il?
Le niveau de conscience le plus subtil demeure jusqu’à et tout au long de la Bouddhéité. Il ne s’éteint jamais.

Le concept de la non-existence d’un Dieu créateur empêcherait-il d’oeuvrer et de pratiquer aux côtés d’autres religions?
Compte tenu du fait que les êtres sensibles ont de si grandes différence de dispositions et d’intérêts, il est naturel que la théorie d’un Dieu créateur soit appropriée et bénéfique pour une partie de l’humanité. il n’y a aucune raison de vous tracasser si vous avez à travailler ensemble. Un nombre considérable d’êtres humains croyant à un Dieu créateur ont atteint un état d’esprit exempt d’égoïsme; cela prouve que d’autres Enseignements que le Bouddhisme sont tout aussi bénéfiques. La prise en considération des résultats augmente le respect pour la diversité des religions.

Subtil continuum  de conscience passant de naissance en naissance, héritier du karma, Y a-t-il une différence essentielle entre cette conscience subtile et le concept d’âme chez les Chrétiens, mais à part la question de la réincarnation que le Christianisme  n’admet pas?

Quelle est la définition exacte de l’âme dans le Christianisme? Depuis les temps anciens en Inde, il y a des écoles de pensée affirmant l’existence d’un soi, l’ATMAN, qui est décrit comme permanent, absolu et indépendant.
Ce type d’âme n’est pas accepté par le Bouddhisme.

LE SENS DE LA VIE Réincarnation Et Liberté. ( 1992. Ed. Dangles)
SA SAINTETE LE DALAÏ LAMA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.