IMG_8649
EXTATOSOMA TIARATUM – Phasme

Mâle : Environ 9 à 10 cm, il est brun sable avec le corps fin et élancé. Les pattes sont aplaties en forme de feuille et légèrement épineuses ; le fémur des pattes antérieurs est plus épineux. Le corps porte 4 épines : 2 à l’arrière de la tête et 2 au milieu du thorax. Les ailes antérieures sont courtes et mesurent environ 2 cm. Les ailes postérieures se développent à la dernière mue, elles s’insèrent au niveau des secondes pattes, recouvrent tout le corps et sont légèrement fumées avec des points plus clairs. Il les déploie en position de défense. Il vole bien dès qu’on le dérange.

Femelle  : environ 14 cm (de 10 cm à 16 cm selon les individus). De teinte brun sable parfois plus verte (c’est plus rare). Le thorax est plus court et l’abdomen plus dilaté. Elle porte une double rangée d’épines dorsales et a l’abdomen parsemé d’épines. Les ailes sont rudimentaires (microptère) et les antennes courtes. En situation de défense, elle prend l’aspect d’un scorpion en recourbant sont abdomen. Sa coloration est variable selon les individus et les conditions climatiques. On en trouve de couleurs brune, jaunâtre, brun très foncé (presque noir) et verte sans que cela soit lié à la souche.

De très rares cas de gynandromorphisme ont été rapportés chez cette espèce.

Nourriture  : Ce phasme accepte les Ronces et le Chêne ; les jeunes sont parfois plus difficiles à nourrir provoquant parfois quelques pertes. L’Eucalyptus, l’Acacia et même le Pyracantha peuvent, dans certain cas, limiter les « dégâts ». Avec l’Eucalyptus seul, j’ai eu de très bons résultats de survie, la ronce étant introduite au stade 3 avec de l’Eucalyptus. Ils acceptent aussi le Robinier faux-acacia, l’Eglantier, l’Aulne glutineux et le Noisetier.

Reproduction  : Cette espèce se comporte de manière parthénogénétique en l’absence de mâle. La femelle pond 2 à 4 œufs par jour qu’elle dépose sur le sol.

En l’absence de mâles sur plusieurs générations, la population semble s’affaiblir rapidement. Mieux vaut donc privilégier la reproduction sexuée.

Incubation  : 4-5 mois à 25°C. Avec des oeufs issus de parthénogenèse l’incubation sera plus longue et pourra atteindre voire dépasser 9 mois. Ces oeufs issus de parthénogénèse ne donneront que des femelles (Thélytoquie) . L’oeuf mesure environ 4,5 mm de large et 5 mm de long.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.