Le Chat forestier

CLASSIFICATION

Règne : Animalia (Animal)
Classe : Mammalia (Mammifère)
Ordre : Carnivora (Carnivore)
Famille : Felidae (Félidé)
Genre : Felis

DESCRIPTION

Taille : 66 à 117 cm,
Poids :~ 5 kg (mâle), ~ 3,5 kg (femelle)

Le Chat forestier est fréquemment confondu avec un chat domestique « tigré », car il est très difficile à identifier. Il se différencie pourtant de celui-ci par :

  • Sa plus grande taille
  • Son pelage long, fourni, gris fauve, bande noire sur le dos
  • Ses raies s’estompant sur les flancs
  • Son ventre fauve sans tache
  • Ses pattes barrées de brun-noir
  • Sa queue plus courte, très épaisse, à 7-8 anneaux noirâtre, tronquée et entièrement noire à l’extrémité

REPARTITION

Le Chat forestier, encore appelé Chat sauvage, est présent sur toute l’Europe, en dehors des zones où l’enneigement est prolongé (Scandinavie, Islande et Irlande). L’espèce est toujours représentée en petit nombre.

En France, les régions où la probabilité de le rencontrer est la plus grande, se situent dans le quart nord-est : la Lorraine, la Champagne-Ardennes, la Bourgogne, la Franche-Comté. Dans les Pyrénées, l’espèce est moins bien connue. En Corse, la présence du  Chat forestier n’est pas admise par tous.

HABITAT

  • Grands massifs forestiers de plaines, de collines et de basses à moyennes montagnes (jusqu’à 1000 m)

Le Chat forestier recherche et affectionne tout particulièrement les chênaies et les hêtraies.

COMPORTEMENT

Solitaire en dehors de la période de reproduction, et surtout très discret, le Chat forestier est essentiellement crépusculaire ou en partie nocturne, ce qui le rend relativement difficile à observer. Il loge dans les cavités d’arbres creux, les souches, ou les anfractuosités rocheuses. Il profite parfois de terriers abandonnés (Blaireau, Renard). Son territoire s’étend sur 200 à 600 Ha. Il marque celui-ci en urinant sur les arbres, buissons ou roches et dépose ses crottes souvent bien en vue.

Techniques de chasse :

Animal carnivore, le Chat forestier est un prédateur qui opère le plus souvent à terre ; il est cependant très agile dans les arbres. Il chasse en milieu ouvert : pâturages, prairies, le long des lisières et clairières dégagées à herbes rases. Pour cela, il utilise deux techniques :

  • la chasse mobile (itinérante)
  • la chasse stationnaire (à l’affût, posté en attente durant une longue période).

REGIME ALIMENTAIRE

90% des proies sont constituées de petits rongeurs : essentiellement des campagnols, mais aussi des mulots, le plus souvent chassés à l’affût. Musaraignes et Oiseaux (souvent en été), constituent aussi des proies recherchées par le Chat forestier. A l’occasion, il ne néglige pas non plus les amphibiens, quelques insectes ou des escargots.

REPRODUCTION

l’accouplement se fait surtout durant la période de février à mars, mais peut s’étendre de fin décembre à fin juin. Les naissances ont lieu généralement de mars à mai après une gestation de 56 à 63 jours. 2 à 6 chatons naissent aveugles et sourds (recouverts d’un fin pelage jaunâtre) et s’émancipent au bout de 5 à 6 mois.

Associations ou organismes d’étude et de protection

Société Française d’Etude et de Protection des Mammifères (SFEPM), Ministère de l’Environnement, Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

STATUT

Espèce strictement protégée. Menaces liées à un risque d’hybridation avec le chat haret (animal domestique retourné à la vie sauvage) et de fragmentation de l’habitat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *